Les régressions du sommeil

Votre enfant avait un sommeil relativement stable et tout à coup, sans crier gare, rien ne va plus !


Ce qui fonctionnait avant, ne fonctionne plus, les couchers deviennent difficiles, les réveils nocturnes plus fréquents, les siestes sont un "combat",...


Et bien, chers parents, vous voici très probablement confrontés à une régression du sommeil !


Mais c'est quoi au juste ?


Il s'agit d'un évènement ou d'une acquisition qui vient perturber le sommeil de votre enfant. Il peut s'agir, par exemple, d'un changement dans l'environnement de bébé (déménagement, nouveau mode de garde, séparation des parents, nouvelle grossesse,...).


En ce qui concerne les phases d'acquisition, les plus courantes se situent aux alentours de :


  • 4 mois : fin du 4e trimestre de grossesse, bébé s'éveille au monde. C'est aussi à ce moment là qu'intervient un changement dans les phases du cycle de sommeil. La phase de sommeil profond ne se trouvant plus au début du cycle, il devient presque impossible de déposer votre enfant dans son lit une fois endormi.

  • 8 à 10 mois : la fameuse angoisse de la séparation. Il s'agit plutôt de l'acquisition de la notion de permanence de l'objet, votre enfant pense que quand il ne vous voit plus, vous cessez d'exister dans l'espace-temps.

  • 12 mois : acquisition de la position debout/de la marche. Il est fort probable que vous retrouviez bébé debout dans son lit, ne sachant pas encore comment se sortir de cette position.

  • 18 mois : elle vous avait manqué ? Et bien la voilà de retour. Angoisse de la séparation 2e acte.

  • 24 mois : bébé apprend à parler et découvre le non !


Au-delà des changements émotionnels que nous venons d'aborder il y a également tous les changement d'ordre physique qui peuvent venir perturber le sommeil de votre enfant :

  • Vaccin

  • Poussée dentaire

  • Maladie

  • ...


OK et maintenant, on fait quoi ?


Tout d'abord, on souffle un bon coup et on se rassure. Ces régressions du sommeil sont normales et passent la plupart du temps seules.


Lors d'acquisitions d'ordre émotionnel, il n'est pas nécessaire d'interrompre totalement la modification des habitudes de sommeil de votre enfant mais il convient, bien entendu, de les prendre en compte et d'adapter votre façon de procéder en conséquence.


Si les habitudes de sommeil que vous aviez avant cette régression vous convenaient, il n'y a pas lieu de les modifier, maintenez-les plus possible. Cependant si vous souhaitez les modifier vous pouvez profiter de cette occasion pour le faire.


Pour ce qui est des changements physiques tels que mentionnés plus haut, il est préférable d'interrompre momentanément la modification des habitudes de sommeil car votre bébé n'est tout simplement pas en mesure d'apprendre de nouvelles choses. Il faut 21 jours pour créer une nouvelle habitude donc ne vous inquiétez pas si pendant quelques jours vous endormez votre enfant d'une façon différente :-)


Malheureusement, je ne peux pas vous donner de solution clé-en-main ici car je ne connais pas votre situation personnelle, mais je me ferai un plaisir de vous aider à en trouver une qui soit en accord avec votre dynamique familiale et vos valeurs parentales.


#regressiondusommeil #sommeildebebe #endormissementdifficile #reveilsnocturnes #dodoetcie

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout